Gert est excité et sort

Nous sommes lundi, Gertje vient de travailler le week-end et peut maintenant commencer une semaine de repos. Gertje est infirmière à l’hôpital local et travaille principalement le week-end, ce qui lui donne une semaine de repos occasionnelle. C’est maintenant le printemps et ils avaient prédit un temps chaud. Il est déjà midi quand Gertje se lève et le soleil est déjà haut dans le ciel. Ils avaient raison, c’est une journée ensoleillée. Gertje se lève un peu somnolente et va aux toilettes. Elle fait glisser sa chemise de nuit sur le sol et se met sous la douche. C’est une cabine de douche tellement moderne avec des jets de massage et bien plus encore. Elle met de la crème sur un gant de toilette et commence à se savonner. D’abord son visage, son cou et ses épaules, puis ses seins. Avant de les savonner, elle essore son gant de toilette pour que la mousse coule lentement sur ses seins et ses mamelons. Elle le fait plus souvent, cela l’excite de voir la mousse blanche qui coule sur ses seins bronzés. Ses mamelons deviennent immédiatement durs, sans qu’elle ne les touche une seule fois. Elle met son gant de toilette de côté et garde ses mains sous ses seins. On dirait qu’elle les pèse. Approbation, marmonne-t-elle un peu. Elle pousse ses seins vers le haut afin de pouvoir toucher ses mamelons avec sa langue. Elle adore ça. Elle laisse sa langue caresser d’abord un téton, puis l’autre, et bientôt elle se sent vraiment chaude. Elle sort de la douche et prend le tabouret de bar dans le coin de la salle de bains. Elle place le tabouret dans la douche et s’assied le dos contre la porte vitrée. Elle met ses pieds contre le mur du fond, avec un arroseur entre les deux. Elle transforme la douche en mode massage, de sorte que l’eau est maintenant pulvérisée par les arroseurs situés sur les côtés de la cabine. Ce sont des jets durs et merveilleusement chauds. Parce qu’elle est assise sur un tabouret de bar, l’eau qui sort de l’arroseur entre ses pieds se déverse directement sur sa chatte. C’est vraiment le maximum. Elle sent comment l’eau touche son clito et un tremblement traverse son corps. Gertje laisse à nouveau sa langue passer devant ses tétons et arrive même à la mordre légèrement. Ses mamelons sont maintenant raides vers l’avant et son clitoris est gonflé jusqu’à la taille d’une bille en raison du merveilleux massage. Ses mouvements deviennent plus sauvages et incontrôlés. Elle laisse ses seins pour ce qu’ils sont et met maintenant un doigt dans sa chatte. Bientôt, une deuxième et une troisième suivront. Elle est complètement mouillée entre les jambes, et pas seulement sous la douche. Ses doigts glissent profondément à l’intérieur, se retournent un peu puis ressortent. Le jet d’eau continue à caresser son clitoris et de temps en temps, lorsque Gertje bouge trop, ses lèvres sont disloquées par l’eau et l’eau pénètre dans sa chatte. Elle adore ça. Son clitoris saute et sa chatte s’enflamme d’excitation que c’est une douce luxure. Elle sent que cela ne prendra plus longtemps et pousse son pouce contre son étoile. Lorsqu’elle sent le point culminant approcher, elle enfonce ses doigts dans sa chatte et son pouce dans son cul et arrive en criant… Pendant un moment, Gertje doit se remettre de son grand orgasme. Elle se lave encore et s’habille. Pendant son petit déjeuner, et aussi son déjeuner, elle doit repenser à sa douche. Cela l’excite à nouveau et elle se met spontanément à frotter son pantalon. Elle a l’impression de se mouiller à nouveau. C’est très peu de temps après la première fois et elle décide d’arrêter quand même. Elle n’a plus beaucoup d’appétit et décide de débarrasser la table. En débarrassant la table, elle continue à se sentir excitée et se rend soudain compte qu’avec ce beau temps, elle peut rester excitée et qu’elle peut encore s’habiller dessus. Elle entre dans sa chambre et tire sur ses vêtements. Elle sort une robe courte à fleurs avec des boutons dorés sur le devant et l’enfile, sans mettre d’abord sa culotte ou son soutien-gorge. De son placard à chaussures, elle prend une paire de baskets blanches et se glisse dedans. Elle se regarde dans le miroir et fait un signe de tête approbateur. Elle saute joyeusement par la porte, arrachant son sac à main du porte-manteau en plein vol. Gertje, joyeuse et toujours aussi excitée, se promène dans la rue commerçante. Comme c’est lundi, il n’y a pas trop de monde et elle aime vraiment ça. Au bout d’une demi-heure, elle a soif et décide d’aller boire un verre quelque part. Dans la rue commerçante, il n’y a pas de terrasse, alors Gertje doit s’asseoir quelque part à l’intérieur. Le premier café de la rue entre et jette un coup d’œil à l’intérieur. C’est un café assez chic. Il y a même une mezzanine avec vue sur le bar et une partie du rez-de-chaussée. Gertje décide de s’asseoir à l’étage, juste à côté de la rampe en verre. En bas, il y a quelques groupes d’étudiants et elle n’a pas envie de s’asseoir entre les deux, et en haut, il n’y a personne au passage. Même si la climatisation est allumée, il fait toujours chaud et oppressant à l’intérieur. Gertje vient à peine de s’asseoir ou le serveur est déjà à sa table. Elle commande une vodka-orange avec beaucoup de glaçons et un

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *